Top 5 des erreurs réalisées par les startups (et comment les éviter)

Top 5 des erreurs réalisées par les startups (et comment les éviter)

90% des startups échouent. Se lancer dans l’aventure startup est toujours une expérience incroyablement stimulante, mais peut aussi se révéler très périlleuse. La route vers le succès est souvent semée d’embûches et certaines  peuvent mettre en danger le projet. Cependant, il suffit de prendre certaines précautions et connaître les écueils inhérents à l’entrepreneuriat pour réussir.

 

On peut donc remarquer cinq erreurs réalisées par les startups, ainsi que les meilleures façons de les éviter.

 

Être rigide

Lorsque l’on lance un nouveau produit ou service, on s’imagine qu’il répond à un besoin et qu’il pourra pleinement satisfaire nos clients. C’est rarement le cas. Les retours que l’on récolte doivent permettre d’apporter des modifications à l’offre proposée, voire même de changer radicalement l’activité de l’entreprise.

Il faut être conscient que l’on ne sait pas tout et qu’il est nécessaire de s’entourer d’experts. Faire preuve de souplesse est indispensable pour pouvoir s’adapter au mieux au marché. Il ne faut pas hésiter à se tourner vers une nouvelle technologie, un nouvel usage, ou bien un nouveau segment client. L’entrepreneur doit faire des compromis et être flexible sur son idée initiale s’il veut voir son projet avancer.

 

Méconnaître ses clients

Il est important de savoir à qui il faut vendre. Même une idée géniale sera un échec si elle ne trouve pas ses clients. De nombreuses startups se lancent sur le marché sans une connaissance suffisante de ce dernier, ce qui leur fait perdre un temps précieux et les empêche de réussir.

Ne pas repérer de cibles pertinentes peut en effet se révéler fatal pour le projet. Avant de se lancer, il est impératif d’étudier le marché et réaliser des tests afin de valider différentes étapes du projet.

 

Mal s’entourer

L’entrepreneuriat implique un mode de fonctionnement peu stable, qui est fait de hauts et de bas. Les perspectives de l’entreprise peuvent évoluer très rapidement de façon positive ou négative. Mal s’entourer fait également partie des erreurs réalisées par les startups. L’équipe qui accompagne l’entrepreneur doit être capable de garantir une bonne cohésion. Il est nécessaire de s’entourer de personnes de confiance et complémentaires, qui sauront apporter des compétences différentes. Il faut disposer d’une équipe qui saura provoquer le succès et rester solidaire dans les coups durs.

Les startups disposent de budgets limités, mais cela ne doit pas empêcher d’être exigeant dans le recrutement. De nombreuses techniques permettent aujourd’hui de mieux recruter, notamment grâce au digital. Attribuer des parts de l’entreprise se révèle par exemple être un levier efficace dans la recherche de potentiels associés.

  

Grandir trop vite

L’impatience est un défaut qui peut fragiliser le projet. S’attaquer à un marché sans connaître sa cible ainsi que ses besoins matériels, humains et financiers. D’après un rapport de Startup Genome, 74% des startups à forte croissance sur le Net échouent parce qu’elles se sont redimensionnées trop vite, trop tôt. Il arrive que des entrepreneurs cherchent à conquérir le marché avant ses concurrents en brûlant du cash alors que la rentabilité doit rester une priorité, car l’entreprise rentable ira toujours plus loin.Prendre le temps de tester son produit, son marché, et connaître ses forces et faiblesses permet de créer une croissance saine. 

Prendre le temps de tester son produit, son marché, et connaître ses forces et faiblesses permet de créer une croissance saine.

 

Ne pas demander d’aide

Se lancer seul dans un projet est difficile et refuser de faire appel à des professionnels ou des partenaires peut ralentir considérablement le développement de la startup. De nombreuses structures, comme les incubateurs ou les accélérateurs d’entreprises par exemple, sont spécialisées dans l’accompagnement des projets et conseillent les entrepreneurs dans leurs choix pour leur permettre de réaliser leur potentiel et d’atteindre leurs objectifs. Ce soutien permet également de côtoyer d’autres startups en croissance ainsi que de bénéficier d’aides financières supplémentaires. Il est aussi possible de se faire conseiller par un Business Angel, qui possède souvent une expertise intéressante et sera capable d’investir directement dans le projet.

Créer sa propre entreprise n’est pas facile. Cela requiert de la passion, de la persévérance, une bonne dose de patience et de vraies capacités de management. L’essentiel n’est pas d’aller vite, mais plutôt de progresser constamment. Une chose est sûre : plus un entrepreneur saura évaluer ses besoins stratégiques et s’adapter, plus il aura de chances de réussir.