Directeur financier externalisé

Directeur financier externalisé : la solution pour les PME ?

Le directeur financier externalisé apparaît aujourd’hui comme une option stratégique pour les entreprises. Cependant peu d’entre elles font appel à lui. Son recours représente une cassure avec les modèles classiques de l’entreprise, ce qui fait peur à de nombreuses sociétés. 

Dans l’organisation classique de l’entreprise, le directeur financier est l’un des postes clés. Pourvoir cette position est une étape majeure dans la vie de toute structure. Ne pas avoir de directeur financier nuit à la crédibilité d’une entreprise. Cependant ce poste représente une charge conséquente dans les finances d’une société. Ainsi il n’est pas rare de voir les dirigeants s’occuper des missions du directeur financier. Or cela provoque des pertes de temps et d’argent à court et moyen terme.

Le directeur financier externalisé, plus qu’une alternative, constitue aujourd’hui une réelle opportunité pour répondre aux problématiques que pose cette fonction. 

Quand apparaît la tendance des directeurs financiers externalisés ?

Le recours au directeur financier externalisé ne date pas d’aujourd’hui. Il faut remonter aux années 90 pour observer le lancement de cette tendance. Lors de cette décennie, la Silicon Valley voit l’apparition de nombreuse start-up. Or un directeur financier est très coûteux et elles ne pouvaient donc pas pourvoir un poste à temps complet. Cependant, pour réaliser leurs levées de fonds, ces start-ups sont les premières à faire appel à un directeur financier externalisé.

Le second grand moment de cette tendance a lieu après la crise de 2007. En effet, les entreprises qui font face à la récession doivent réaliser des économies. Externaliser leur poste de directeur financier leur permet de se séparer des leurs. Cette tendance est notable en Australie, au Canada et aux Etats-Unis notamment. 

Quelles sont ses tâches ?

Les DAF externalisés sont réduits à tort à des fonctions de comptabilité. Leur fonction dépasse les tâches quotidiennes. En effet, ils influent sur la stratégie de l’entreprise car ils sont responsables de tous les aspects financiers d’une entreprise. C’est ainsi à eux qu’incombe la tâche de minimiser les risques et de maximiser les avantages financiers. Leur expertise leur permet d’analyser les chiffres de l’entreprise et de pouvoir les convertir en décisions stratégiques réfléchies.

En plus de tous ces avantages économiques, le directeur financier permet aux start-ups de gagner en crédibilité. En effet, les investisseurs sont dès lors rassurés de savoir que les finances sont surveillées et utilisées au mieux.

Dans les faits, le directeur financier réalise plusieurs tâches : 

  • – modélise les KPI pour donner une représentation visuelle du business à la direction ;
  • – surveille les cash-flows, émet des prévisions et met en place des stratégies pour optimiser ces flux ;
  • – construit le budget ;
  • – optimise les process financiers ;
  • – conseille et facilite l’implémentation d’un ERP.

Qu’apporte-t-il de plus qu’un directeur financier à temps plein?

L’atout principal du directeur financier externalisé est l’économie de coût qu’il permet de réaliser. En effet, il est payé pour chaque jour qu’il réalise. L’entreprise ne supporte donc pas les coûts de recrutement, les charges sociales ou encore le salaire. En outre, elle peut faire plus ou moins appel au directeur financier externalisé selon son actualité. En août par exemple, beaucoup d’entreprises connaissent une baisse d’activité et peuvent donc se passer des services d’un directeur financier.

Le second atout du directeur financier externalisé est la flexibilité qu’il offre aux entreprises. Son nombre de jours travaillés par mois varie selon les pics d’activité, mais aussi en cas de charge inhabituelle, comme résoudre un dossier particulier. Son recours permet donc de favoriser le management agile au sein d’une entreprise et de remettre le client au centre des préoccupations. 

Le troisième atout réside dans l’expérience du directeur financier externalisé. En effet, il est plus enclin à avoir enchaîné les expériences professionnelles, généralement dans des environnements différents. Recruter un tel profil est impossible pour une majorité d’entreprises. Or il devient accessible même pour les PME. Le directeur financier externalisé fait aussi office de  formateur en apportant sa riche expérience aux équipes en place.

Le quatrième atout notable du directeur financier externalisé est sa liberté d’action. Il apporte une expertise extérieure à l’entreprise et ne se place donc pas au centre d’intérêts possiblement contradictoires. Cela lui permet de rester objectif et d’avoir une relation franche avec la direction.

1 Partages
Partagez
Partagez1
Tweetez