Consultant data : quel est le bon profil pour votre projet ?

Le Big Data, sujet à la mode, le dernier “tout le monde en parle”. Tout le monde en parle et tout le monde voudrait un consultant data scientist au sein de son équipe. La maîtrise et l’exploitation de ses données est l’enjeu du 21ème siècle. Mais toutes les équipes n’ont pas besoin d’un data scientist. En effet, il existe de nombreux autres métiers autour de la data et de nombreuses utilisations des données qui ne nécessitent pas d’avoir recours à la data science.

A chaque besoin son expert. Voici quelques unes des problématiques liées à la Data rencontrées chez nos clients :

    

1. “Je souhaite collecter les bonnes données au sein de mon entreprise” :

Les experts qu’il vous faut : le consultant data governance et le data miner

Le consultant data governance met en place les processus qui garantissent l’état, la gouvernance, l’origine et le stockage des données collectées, qu’elles soient internes ou externes, privées ou publiques. Il est en charge de maximiser le potentiel des données et d’anticiper les erreurs éventuelles au moment du traitement des données. C’est un décideur mais il ne peut pas tout faire tout seul. C’est là que le data miner entre en jeu. 

A cette étape, le rôle du data miner est de mettre en oeuvre la stratégie de collecte des données définie par le consultant data governance. Au-delà de la collecte et du stockage, il est en charge, si nécessaire, du formatage, de l’harmonisation et du nettoyage des données. Cette étape est importante, car elle permet par exemple grâce à des algorithmes simples de repérer des erreurs (des fautes de frappe dans une adresse email) ou encore un comportement répétitif (un robot qui répondrait plusieurs fois à votre questionnaire en cochant systématiquement la case la plus haute).

Maintenant que les données sont collectées et stockées, il faut s’assurer que vous puissiez les exploiter. 

    

2. “Je veux m’assurer de stocker des données exploitables” :

L’expert qu’il vous faut : Le data engineer

Le data engineer met en place et maintient en état les infrastructures nécessaires à l’analyse des données. Spécialiste de la conception des bases de données, son travail est d’autant plus complexe que la quantité de données collectées est grande. C’est un profil assez proche du data miner. Leurs activités peuvent souvent se recouper ou être regroupées dans un même poste. Il doit régulièrement développer et faire tourner des algorithmes sur mesure.

Maintenant, nous sommes sûrs que les données sont exploitables. Il faut désormais les analyser. 

   

3. “Je veux analyser mes données” :

Les experts qu’il vous faut : le data analyst et le data scientist

Selon la complexité de votre analyse, la quantité de données et le format, vous ne ferez pas appel au même expert :

Le consultant data analyst intervient lors de la réalisation d’analyses statistiques, d’une transformation de données, ou encore d’une analyse simple. C’est à dire lorsque vous savez quel type de données est recherché et que leur format est globalement homogène. L’analyse passe alors par l’utilisation d’algorithmes. Ils peuvent être mis en place par le data analyst grâce à ses connaissances poussées en statistiques ainsi qu’en mathématiques.

Le data scientist, lui, intervient lorsque vous souhaitez mettre en place des analyses plus complexes. C’est à dire lorsque vous avez beaucoup de données disponibles, que vous ne savez pas forcément ce que vous cherchez et que les formats des données sont multiples. Ces analyses sont utilisées pour analyser les tendances des consommateurs. Par exemple, un data scientist peut développer un algorithme sur mesure afin d’analyser les données de navigation d’un client sur un site e-commerce. L’analyse de ces données permettra d’afficher des pages d’accueil personnalisées en fonction des produits que le client est le plus susceptible d’acheter.

Vous y êtes presque. Les données sont analysées. Et maintenant ? La dernière étape c’est de les concrétiser, les rendres tangibles pour vous et vos équipes.

  

4. “Je veux traduire mes données en recommandations concrètes pour les métiers” :

L’expert qu’il vous faut : le consultant en business intelligence

Il est le dernier à entrer en action et permet de convertir en objectifs business les analyses de données qui ont été réalisées. Cet expert traduit les données en graphiques et recommandations concrètes. Il s’agit d’utiliser des données avec une orientation par business et par métier. Par exemple : le consultant en business intelligence élabore des recommandations pour le pôle marketing sur les produits à mettre en avant par rapport aux analyses des commentaires sur les forums.


D’une entreprise à l’autre, les noms des métiers peuvent varier ou se recouper. Au sein de leurs activités même, ces différents profils se recoupent ou collaborent les uns avec les autres mais il reste important de comprendre que chacun a un rôle et intervient sur des problématiques différentes. Bien sûr, nous avons schématisé ces problématiques, qui sont complexes. Le plus simple est encore d’être aidé afin de cadrer votre besoin ainsi que votre projet.